Lysanne

Description

Lysanne est la fille de LiYan de Burnt Oak et Artus de Chateau-Brande ; elle est humaine. Ses cheveux sont blonds comme les blés et ses yeux sont verts émeraude. Elle est très grande pour une femme (6’1") mais bien proportionnée. Dans la partie supérieure du thorax, sous le cou, une constellation de taches de rousseur ayant fusionnées forme un symbole saint de Pelor. Belle et resplendissante comme un soleil, il émane d’elle chaleur et bien être. Son visage angélique est tout sourire.

Elle est en générale vêtue très simplement. Si on aime un style zen, minimaliste et dépouillé, on peut la trouver élégante. Son choix de vêtement est toujours dicté par la nature de ses activités et jamais par coquetterie. Elle favorise les couleurs vermillon, orange et safran.

Il n’est pas rare de la voir avec des égratignures ou des ecchymoses suite à une péripétie (grimper aux arbres pour descendre un chat ou cueillir des fruits, dresser un cheval, etc.) ou un entraînement martial plutôt musclé.

Background

Lysanne a grandit et passé la plupart de sa vie à Burnt Oak et ses environs. Dans la mesure du possible, elle accompagne sa mère lorsque celle-ci voyage. Elle a donc déjà été dans des grandes villes, chez différents nobles et au royaume des elfes. Malgré ces expériences cosmopolites, elle reste une fille de la campagne qui aime les choses simples et la nature. Bien qu’elle soit la fille de la Seigneur de Kiloenh, elle n’a jamais eu de privilège particulier et a été élevée comme n’importe quel enfant de Burnt Oak. Enfants du village avec lesquels elle a d’ailleurs fait les 400 coups.

Si on lui disait que les études sont dispendieuse, Lysanne rétorquerais que ce n’est pas grave, elle étudiait le moins possible, ça n’a donc pas du coûter trop cher. En effet, pas studieuse pour un sou, elle passait surtout ses longues heures à l’académie de Burnt Oak à dessiner, faire la sieste ou regarder par la fenêtre. Elle appréciait beaucoup plus les leçons de chose de sa mère en forêt, l’entraînement martial du maître d’arme ou s’occuper des animaux de la ferme. Quand elle n’est pas en train d’aider quelqu’un ou de s’entraîner, on peut généralement la trouver au temple de Pelor vacant à des tâches ménagères ou soignant blessés et malades.

Elle passe ses loisirs à se promener dans la nature, nager, peindre, cuisiner et s’amuser avec ses amis.

Généreuse, bonne et altruiste, elle est aimée de tous à Burnt Oak. Depuis quelques années, elle est encore plus populaire auprès de la gent masculine. Il semble d’ailleurs y avoir une recrudescente de blessures mineures durant les exercices de la milice et une fréquentation accrue du temple de Pelor. Malheureusement pour les jeunes hommes de la région, Lysanne ne semble pas intéressée par leurs avances. Les quelques rares demoiselles qui s’y sont essayés n’ont pas eu plus de succès. Récemment elle semble être tombé amoureuse, on peut lire en elle comme à livre ouvert, mais personne ne sait qui est l’heureux élu. Les rumeurs vont bon train sur ce sujet à Burnt Oak.

Comportement

Lysanne semble toujours radieuse comme le soleil dans un ciel sans nuage. Pleine de compassion, elle aimerait que tout le monde puisse bénéficier de sa joie de vivre et de son amour de la beauté du monde. Elle sera triste pour ceux qui sont privés (ou qui se privent eux-mêmes) de cette joie. Mais elle réalise aussi que les gens sont libres de leur choix et qu’elle ne peut rien leur imposer. D’un enthousiasme débordant, elle fait de son mieux pour aider les gens. Le plus souvent utile, il lui arrive parfois de ne pas être à la hauteur et de ne pas s’en rendre compte. Les gens du village lui pardonnent car ils savent qu’elle ne pense pas à mal et fait de son mieux. Cependant, au fil des ans, ils sont devenus de plus en plus adeptes à trouver des excuses pour éviter de manger la cuisine végétarienne de Lysanne, qui elle ne s’est pas améliorée avec le temps, malgré son enthousiasme certain pour la chose culinaire. Seul Férof apprécie vraiment sa cuisine ; les villageois l’ont remarqué et lui refourgue en douce les produits du dur labeur de Lysanne.

Contrairement à sa mère, elle est d’un naturel sociable, même avec de parfaits étrangers. Mais sa naïveté désarmante l’amène parfois dans des situations cocasses ou dangereuses. Rarement seule, il y a en général quelqu’un pour intervenir et éviter le pire, souvent Férof. Ayant grandit avec une mère égalitariste et fréquenté la plus haute noblesse du royaume de façon très informelle, Lysanne n’a pas de notion de caste. Pour elle, un roi est un type sympathique qui fait sauter les enfants sur ses genoux, comme tonton Janis. Souvent elle dit des choses qui laissent ses auditeurs incrédules. Elle a pris l’habitude de répéter son propos le temps que ses auditeurs reviennent de leur surprise.

En présence du roi, durant des formalités, Lysanne est toujours excessivement amusée quand le roi parle de façon formelle. Depuis qu’on lui a expliqué qu’il fallait se taire en ces occasion elle fait juste sourire au roi, avec des yeux rieurs, qui, s’il l’avait oublié, lui rappelle qu’il est un homme comme les autres.

Lysanne est une personne patiente, mais pas une personne passive. Bien que très active, elle est loin d’être hyperactive. Elle a de longues périodes de contemplation où elle admire la beauté du monde. Il lui arrive de dessiner et de peindre, ce qu’elle ne fait pas trop mal. Parfois elle agit de façon erratique, comme si elle se souvenait soudainement qu’elle avait quelque chose d’autre à faire. Lorsqu’elle est brusque et impulsive, c’est par spontanéité ou par inspiration, jamais par impatience. En situation d’urgence elle agira de façon ferme et décisive. Sans être buté, Lysanne peut avoir des opinions assez tranchées. Elle ne cherche en général pas à imposer sa volonté, mais il est possible qu’elle aille seule dans une direction où nul ne souhaite la suivre.

Quand elle ne peut pas ou ne veut pas répondre à une question, Lysanne hausse les épaules puis offre un magnifique sourire radieux à son interlocuteur.

Si on demande à Lysanne de faire quelque chose qu’elle ne peut pas ou ne veut pas faire, elle répondra « Non merci. », en général avec le sourire. Si on insiste elle continuera de sourire mais dira plus fermement « Non, c’est non. » Si le solliciteur continue d’insister Lysanne s’inquiétera probablement de sa santé physique et mentale et lui conseillera d’aller au temple de Pelor le plus proche pour faire traiter ses oreilles ou son esprit.

Si on agresse Lysanne, elle se défend sans réfléchir. C’est un réflexe automatique inculqué par sa mère et ses maîtres d’armes depuis son plus jeune âge. En général, si l’attaque semble non létale, la riposte le sera également. Des jeunes gens ivres et un peu trop entreprenant peuvent en témoigner.

Face à un comportement criminels (abus de pouvoir nuisant à autrui, violence contre d’innocentes victimes, etc.), Lysanne interviendra. De façon diplomatique si possible, de façon martiale si il n’y a pas d’autres options. Si c’est une option viable, elle essayera d’amener les coupables à la justice. Si ce n’est pas une option, elle fera justice elle même, basé sur le type de justice qu’elle à vu sa mère pratiqué à Burnt Oak (donc avec un certain laxisme pour les crimes mineurs et une fermeté certaine pour les crimes majeurs.) Il est clair que cette façon d’agir peut la mettre en porte-à-faux avec la loi, par exemple si elle s’oppose à des gardes qui abusent de leur statut pour rosser un mendiant ou si elle s’insurge contre un noble qui s’enrichit pendant que ses paysans souffrent de famine. Notons quand même qu’elle essayera d’abord de trouver une solution diplomatique si c’est possible (e.g. demander aux gardes de se calmer, convaincre le roi de faire pression sur son noble, etc.).

Face à l’impuissance, Lysanne se tournera vers la prière. Elle fait de son mieux quand elle peut, mais quand elle réalise qu’elle ne peut rien faire, elle prie. Et donc elle prie pour LiYan et Artus. Ça lui a pris longtemps, mais elle a éventuellement compris qu’elle ne pourra jamais aider sa mère à faire le deuil d’Artus. Elle prie qu’un jour sa maman soit à nouveau heureuse et pour que l’esprit d’Artus repose en paix même si sa maman est triste. Par extension, aux familles des morts elle offre ses condoléances, quelques paroles de réconforts, et ses prières.

Portrait chinois
Si j’étais … , je serais … .
un phénomène naturella lumière
un métall’or
un animalun tigre
une couleurle rouge
une armeune épée bâtarde
un objetune trousse de médecin
une activité humainel’entraide
un être mythologiqueBouddha
un humain célèbreJeanne d’Arc

Foire aux questions avec Lysanne

Q : Il est où ton papa ?
R : Artus, mon père biologique, est mort, il est au paradis. Mais Férof va bien, il est comme un père pour moi.

Q : Pourquoi les gens meurent-ils ? Qu’y a-t-il après la mort ?
R : Parce que tout à une fin dans le monde des mortels. Après la mort, notre esprit va au paradis/monde des dieux.

Q : Et pour les animaux ? Et pour les plantes ? Et pour les monstres ?
R : Idem, il y a des dieux pour les plantes et les animaux. Les morts vivant n’ont pas de chance, les nécromanciens les empêchent d’aller au paradis. C’est peut être pour ça qu’ils sont si agressif. La lumière de Pelor peut les libérer.

Q : Quelle est l’origine du monde/être vivants/monstres ? Pourquoi ?
R : Les dieux ont créé le monde. Les prêtres donnent plein d’explications sur le pourquoi et le comment, mais ça n’a pas d’importance.

Q : Pourquoi y a-t-il des êtres (gens, monstres, dieux) maléfiques ?
R : Je ne sais pas pourquoi, mais ça n’a pas d’importance. Le monde et les gens sont comme ils sont. Les être vivant sont libre de choisir la façon dont ils agissent, mais ils doivent vivre avec les conséquences de leurs actes. Il y a des gens maléfiques parce qu’ils choisissent de l’être, ils devront vivre avec les conséquences de ce choix. Surtout si nos chemins se croisent. Ou si ma maman a besoin de se défouler.

Q : Si tu as un objet que deux personnes veulent, à qui dois-tu le donner ? (L’objet est unique, tu es autant attaché à l’une qu’a l’autre de ces personnes.)
R : J’en discuterais avec les personnes concernées, on trouverait bien un compromis. Sinon pile ou face.

Lysanne

Shattered Gates of Slaughtergarde (prelude to Ravenloft) JanusMtl